Jean-Paul Klée  un poème pour Florence Trocmé