« Deux poètes disparus cet été | Accueil | Margo Berdeshevsky »

mercredi 31 août 2005

Commentaires

Emotion à voir le nom de ma prof de grammaire et de stylistique du temps où j'étais à la fac. Vous faites bien de relayer l'info, grammaire et poésie sont évidemment en étroits rapports, et totalement passionnants comme dirait Gertrude Stein : "Quand on est à l'école et qu'on apprend la grammaire la grammaire est tout à fait passionnante. Je ne connais vraiment rien qui ait été plus passionnant que l'analyse logique des phrases. Je suppose que d'autres choses aient pu paraître plus passionnantes à d'autres quand ils étaient à l'école, mais pour moi sans aucun doute quand j'étais à l'école la chose vraiment tout à fait passionnante c'était l'analyse des phrases et c'est depuis resté la chose qui est la plus totalement passionnante et la plus totalement totale. J'aime le sentiment durable des phrases qui s'analysent." (Gertrude Stein, "Poésie et grammaire" in "Lectures en Amérique", Christian Bourgois, 1978, p.171). J'en profite pour vous conseiller, si vous ne l'avez pas déjà lue, la toute récente traduction de "Tender Buttons" de Stein, par Jacques Demarcq, aux éditions NOUS. Pourvu que d'autres traductions de ce grand écrivain se fassent bientôt, il y a si peu d'elle disponible en français. Cette traduction de Demarcq est remarquable !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.