« Anthologie permanente : Adrienne Rich | Accueil | Anthologie permanente : Ferreira Gullar »

samedi 10 septembre 2005

Commentaires

Ce n'est pas qu'une histoire de poètes J'ai lu attentivement toutes les pages et arguments concernant "l'affaire" (que je viens de découvrir) survenue à Brice Petit et celle, qui en découle, à J.M Maulpoix. L'analyse finale de Cédric Démangeot en est même extrêmement pertinente, cela dit ayant eu moi même à subir et "m'amuser" d'un hallucinant travail de sape des forces de la BAC, cherchant à faire déraper celui qui n'en pouvait mais, et finalement se rengorgeant de n'avoir pas pu obtenir gain d'outrages, c'est à dire l'incident joussivement attendu par les Cerbères... Cependant, hormis toutes les cas personnels dont on pourrait se faire un gros cadeaux de Noël, une action citoyenne bien conduite aurait (à mon sens) aussi consisté à s'interroger sur ce qui est advenu à cette personne accablée de coups le soir de l'incartade ? Car une des questions proférées par Brice Petit reste en suspens : que signifie s'acharner contre un homme à terre et démuni quand on est censé être "représentant de la force publique" ? Celle-ci n'a-t-elle pas déjà changé de nature, je dirais "républicaine" sans trop m'étendre ? Interrogations et émotions. Qu'est-il devenu ? Eric Perruchot
je pense que vous vous faites beaucoup d'illusions sur le pays dans lequel vous vivez; il m'est arrivé la même "aventure que brice petit il y a deux ans et je ne suis pas le seul. vous avez beau brandir tout l'arsenal rhétoriques des Lumières, vos "valeurs" s'inscrivent après celles de ce pays qui sont les suivantes: votre pays est capitaliste et laïc: les seules valeurs qui règnent dans un état de ce type sont le profit et l'avidité. votre pays est le 7ème pays le + riche du monde: votre confort est construit sur l'asservissement des populations de la terre et le pillage systématique des ressources votre pays est le 2ème pays le + féministe du monde après la Suède: le premier facteur d'influence sur le comportement féminin est la peur: demandez-vous donc d'où proviennent ces obsessions sécuritaires? après ces différents éléments, vous avez bien quelques "valeurs" annexes, c'est vrai mais elles viennent largement après ce qui précède.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.