« Anthologie permanente : Amina Saïd | Accueil | Eric Brogniet »

mardi 12 septembre 2006

Commentaires

m'a l'air bien pauvre au niveau de la pensée du cri (pourtant annoncé sur le titre). Mais peut-être n'était-ce là qu'un horizon, qu'un des horizons de départ, toujours ô combien difficile à atteindre. Le cri : quelqu'un comme Éric Froeliger (http://artisfacta.60.free.fr/ericfroeliger.htm) me semble bien plus avoir intégré la notion. Voir le travail commun qui est en cours de fixation (http://artisfacta.60.free.fr/dialoguemarcfroeliger.pdf). Bien sincèrement, avec mes amitiés à Gérard Dessons.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.