« Où vont ceux qui s’en vont ?, d'Antoine Mouton (par Jean-Pascal Dubost) | Accueil | Le festival de poésie de Sète (par Paul de Brancion) »

mercredi 24 août 2011

Commentaires

Video prenante. Très belles images. Tragiques. L'espoir semble mort. Et pourtant, dans tout ce gris, ce noir, ce blanc, qui filent, enfin quelques touches de couleurs.
J'ai lu avec ma voix dehors pour entendre. ça cogne, ça grince, ça crie, ça aiguillage dans la tête . Le voyage est là qui déchire les mots et les sons. regardé la vidéo comme on plonge dans le coeur d'un poème un peu triste. Superbe. Plein de questions qui ne cherchent pas de réponses mais qui happent les nôtres dicilà os-si, là-cives cinglures de blanc et de noir qui tachent la neige d'encres innommables. ça fout le bourdon mais qu'est-ce que c'est beau !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.