Georges Picard  cher lecteur