Ma Newsletter

Pour recevoir le Flotoir par mail (toutes les trois semaines environ)

« Son 21 : de la pluie et des tonalités | Accueil | Une maison au bord des larmes »

06 juin 2005

Commentaires

Tous ces "x" dans le titre, comme une rencontre pour faire la paix... Scelsi : en italien, cela veut dire "je choisis".

Oui, Scelsi a des compositions remarquables, à en juger par ce que j'ai pu écouter en CD. Notamment cette séquence K.O.P., qui dégage la paix dont parle le titre. On aimerait l'entendre souvent en concert...
JM.

Je pense qu'en fait l'exécution doit en être horriblement difficile et j'ai cru comprendre que de son vivant Scelsi était très rarement content de l'interprétation de sa musique. Il y avait dans les émissions de la radio suisse des dialogues formidables avec ses interprètes de prédilection, qui étaient parait-il souvent des femmes ! Je ne sais pas si ces émissions sont encore en ligne. L'interprétation de Jürg Wyttenbach de l'oeuvre pour choeur et orchestre est splendide et bien qu'elle comporte trois disques abordable pour de la musique contemporaine dont les disques sont souvent fort chers (27 euros). Après l'avoir emprunté trois fois de suite à la bibliothèque, j'ai considéré que c'était un achat indispensable ! D'autant que le livret de Harry Halbreich est fouillé et très éclairant
Mais pour l'instant ma préférence reste à Konk-Om-Pax

Bonjour,
De Scelsi, Vous pouvez aussi essayer les pièces pour ensemble: Kya, Pranam 1, Natura renovatur, (Voir les quatuors à cordes, oeuvres chorales, peut-être plus difficiles d'accès)
Si c'est le côté "zen" qui Vous attire dans ces oeuvres, essayez Toshio Hosokawa, Xu Yi, Q. Q. Chen,
et biensûr les spectraux (et affiliés) Grisey, Murail, François Bousch, Jonathan Harvey, Dominique Lemaître...
(auxquels on peut ajouter Miereanu, Radulescu...)
Richard (compositeur)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.