Ma Newsletter

Pour recevoir le Flotoir par mail (toutes les trois semaines environ)

« Musique et fragments | Accueil | Détournement de lumière »

12 décembre 2006

Commentaires

Enfin une nouvelle goutte de musique sur le fil d'ange du flotoir, ce fil tendu, presque à se rompre, entre silence et mélodie, absence et confidence.
Dans le dévidoir des relectures, la poésie est ce fil noir de l'écriture qui lie, relie les regards et les mots, l'équivalent en somme, mais sans nul dogme et presque sans présence, d'une religion.

je ne vois pas le rapport entre la " saunderie " , l'essai de son et le commentaire no 1 . J'essaie d'entendre le " son " . Le " commentaire que je lis me parait évoquer autre chose .

Ne rien voir, ne rien entendre ...
Justement. Les mots d'un poème, ces "gouttes de silence à travers le silence" dont parle Beckett, disent, suggèrent l'attente, le pressentiment, la musicale intensité de l'ombre. Vibration, résonance, approche de ce qui sera, peut-être, dit.
Autre chose, oui.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.