« Les voisinages de la poésie | Accueil | Lecture aux Parvis Poétiques »

lundi 13 décembre 2004

Commentaires

Le "rocher / dans son être dense", oui ! Mais on a l'impression que ceux qui vivent "dans l’entassement des cités" ont choisi d'y vivre. En effet, si "celui-là" [...] connaît parfaitement", qu'il est actif et exerce là son libre arbitre, il est implicite, dans la balance de la phrase, que "cet autre qui ne cesse" pourrait avoir la liberté de cesser. À moins que le poète n'ait pas pensé jusque-là...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.