« Les voisinages de la poésie | Accueil | Lecture aux Parvis Poétiques »

lundi 13 décembre 2004

Commentaires

Le "rocher / dans son être dense", oui ! Mais on a l'impression que ceux qui vivent "dans l’entassement des cités" ont choisi d'y vivre. En effet, si "celui-là" [...] connaît parfaitement", qu'il est actif et exerce là son libre arbitre, il est implicite, dans la balance de la phrase, que "cet autre qui ne cesse" pourrait avoir la liberté de cesser. À moins que le poète n'ait pas pensé jusque-là...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)