« La poésie à la Une (oui mais....) | Accueil | Almanach : Henri Meschonnic »

mardi 28 décembre 2004

Commentaires

"Au commencement, le silence... "Et cependant, le coeur est à l'écoute et une attente hors de temps s'ouvre dans la patiente immobilité du corps et des choses et du monde. Il y aurait bien un bruissement comme du sang dans les vaisseaux, comme du souffle dans le calme de la chair, peut-être même comme de la pensée enfouie dans les limbes, mais tout cela si lointain, si impondérablement présent, que le silence de fond n'en est que plus sensible. L'impression est toute une pesanteur substantielle où s'incorpore la puissance latente de la mémoire..."(p 15) Claude Louis-Combet, proses pour saluer l'absence, José Corti,1999.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)