« Jean-Pascal Dubost, Monstres morts | Accueil | Guy Goffette : Auden ou l'oeil de la baleine »

mercredi 09 février 2005

Commentaires

POUR OCTAVIO PAZ SON ARC ET SA LYRE Aísla. Une. * Elle isole- laisse chacun en son isle-; elle unit, lance ses filets immatériels, créant quelquefois des liens. Hija del azar.; fruto del calculo.* Fille du hasard, du coup de dés, quand bien même lancé** etc; fruit du calcul, du chiffre, de la patience, de la syllabe comptée au plus juste, du petit caillou du scrupule verbal. Formules sans fin pour celle- la Poésie- qui montre tous les visages, ostenta todos los rostros.* Curieuses faces que ces rostres qui désignaient la tribune aux harangues parce qu'elle était ornée d'éperons de navires, pris à l'ennemi. Et la proue écumante et le rostre qui plonge.*** Nous avons en effet le souvenir de temps hors-bord, vécus dans les résonances et saveurs d'un poème. Pues el poema es vía de aceso al tiempo puron immersíon en las aguas originales de la existencia.* Car le poème est voie d'accès au temps pur, immersion dans les eaux originales de l'existence. La proue, les rostres, les coups des ennemis, les liens, la solitude, les dés, les harangues, l'arc et la lyre. Jean Jacques DORIO Inédit... (d'une série adressée à divers dédicataires POUR Convergence des Multiples) * Octavio Paz ** Mallarmé *** Régnier
Prolonger l'écho... "Mots, phrases, syllabes, astres qui tournent autour d’un centre fixe. Deux corps, beaucoup d’êtres qui se rencontrent dans une seule parole. La page se couvre de lettres indélébiles, que personne ne disait, que personne ne dictait, qui sont tombées là, et brûlent, et brillent, et s’éteignent. C’est ainsi qu’existe la poésie, qu’existe l’amour. Et si je n’existe pas, toi tu existes. Partout les solitaires forcés commencent à créer les mots d’un nouveau dialogue." Octavio PAZ Aigle ou soleil ? Vers le poème, II Je mettrai votre montage sur Paz, quelque part, quelques jours dans une encoignure de mon écran.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)