Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Almanach poétique : Yves Bonnefoy | Accueil | Almanach poétique : Henri Michaux »

samedi 26 mars 2005

Commentaires

«Comment jeter un regard neuf dans la tourmente où plus rien ne peut s'égarer ? Poursuivre sans savoir quel seuil a été franchi, ni si le pied a pris appui de l'autre côté du mirage? Le crédit du hasard est épuisé. L'aura de la magie s'est éteinte. Je retrouve la voie violente et sage de l'illumination, quand l'expérience est un corps de lumière qui traverse la glace et les pierres les visages, les cendres et jusqu'à la ferveur et au feu.» André Velter, «Mots et Montagnes toujours», États provisoires du poème II, La Comédie de Reims & Cheyne Éditeur, 2000, page 71.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.