« Un colloque international Saint John Perse en décembre 2005 | Accueil | La bibliothèque de poésie de Serge Meitinger »

dimanche 03 avril 2005

Commentaires

Il est si difficile,quand on écrit, de conserver intact, fragile, lumineux l'enfant que l'on a été. C'est le prestige de Supervielle de garder avec lucidité et émerveillement ce don d'enfance. Les trois poèmes admirables de l'enfance qu'il a écrits nous montrent à l'évidence cette étincelle préservée : il se voit dans l'escalier d'autrefois, avec les rumeurs d'ombre et les présages, avec la lumière intègre des passages et des marches. Supervielle défend là avec probité ses terres, son univers spécifique : il touche là l'essentiel : une épaule, un mur, le passé. Très peu d'auteurs arrivent à une telle simplicité, à une telle vérité. L'être vrai déborde. Pas un mot de trop. Un rythme souverain : celui du coeur qui bat et qui se dit sans une once de mensonge, sans une once de vernis et de clinquant. L'absolue perfection. A relire infiniment pour "L'escalier", "Les amis inconnus", "Le forçat innocent", et peut-être surtout pour "La fable du monde" et "Oublieuse mémoire". Peut-être le plus grand poète de toute l'histoire littéraire française.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)