Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Almanach poétique : Marilyn Hacker | Accueil | Alhau, Esteban, Grandmont au Lundi des Poètes »

mardi 05 avril 2005

Commentaires

Je lis et découvre à l'instant la mort de Jacques Chauviré... tristesse... De lui j'ai aimé "Elisa" et me promettais de lire bientôt "Les mouettes sur la saone"... une lecture qui sera empreinte de nostalgie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.