Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Marina Tsvetaïeva sur France Culture, samedi soir 7 mai | Accueil | Anthologie permanente : André Frénaud »

jeudi 05 mai 2005

Commentaires

Cet album est extraordinaire. Yantchenkoff a capté la pulsation, le rythme de Cuny d'une façon tout à fait saisissante. Si on ne connaissait la vérité, on jurerait que le musicien et le récitant ont travaillé ensemble. C'est du très beau travail. Les textes sont magnifiques, d'une puissance parfois terrifiante. Et puis, il y a cette voix hallucinante de Cuny. Il n'y a pas de mots pour la décrire, ni pour exprimer la fascination qu'elle exerce. Une oeuvre rare, perdue au milieu de toute cette mélasse actuelle.
Bonjour, Je me permets de vous présenter notre premier CD « Jack Yantchenkoff redonne la parole à Alain Cuny » intitulé « PASSER OUTRE » produit par DeltaVision et distribué par Nocturne. Il s’agit de la voix de Alain Cuny lisant des textes de grands auteurs (Aimé Césaire, Paul Claudel,Louis-René Desforêts, André Frénaud, Gérard de Nerval, Edgar Poe) puissamment mis en musique par Jack Yantchenkoff. Je vous communique une fiche information en pièce jointe mais si vous êtes intéressé pour avoir plus de renseignements et pour écouter des extraits de cet l’album hors du commun, vous pouvez vous rendre sur le site internet: www.deltavision.fr Dans le cas où vous le jugeriez digne d’être présenté autour de vous, sachez qu'il est disponible dans les magasins de disques au rayon diction et auprès de notre distributeur : NOCTURNE 13 rue Fernand Léger 75020 PARIS (www.nocturne.fr) Je tiens à souligner qu’il s’agit d’un disque événement réalisé avec l'aide de l'INA et de Radio-France car rien n’avait été fait en hommage à cet immense comédien grand passeur de mots disparu en 1994. En vous remerciant de votre attention et de bien vouloir diffuser cette information à des personnes qui pourraient être intéressées, Cordialement, Philippe Chenu 04 74 65 96 56 Merci de vos éventuels conseils, critiques ou commentaires...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.