Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Anthologie permanente : Claire Malroux | Accueil | Alain Marc »

mardi 17 mai 2005

Commentaires

Je voudrais bien que quelqu'un m'oriente vers un site de traduction de chansons ghazal en hindi et/ou en urdu j'addore ces chansons il m'arrive souvent d'imaginer le sens des couplets que j'écoute c'est excitant à titre d'exemple la chansons du grandisime "JAGJIT SINGH" dont le titre est _ MAIN NACHEE MAIN HOON_
Bonjour, Borges cite dans ses notes de lecture l'anthologie de l'amour asiatique qui renferme le plus désolé et le plus pressant de tous les poèmes érotiques: "Les tresses noires" du poète afghan Muhamadji. En sauriez vous plus sur ce poème ?, je n'en ai trouvé pour l'heure qu'une version espagnole.
bonjour merci pour cette explication ... c'est une forme que je ne connaissais pas et j'adore !! je m'y suis essayé et c'est très très dur ! voire éprouvant ! lol pour voir cet essai : http://www.toutelapoesie.com/blog/wardazina/ j'aime ce blog qui parle intelligemment de poésie :) wardazina
super ton explication et ton exemple sur le ghazal. C'est une belle forme poétique bravo ma Flore, tu as vrailent un don. continues à l'exploiter tu vas nous faire cécouvrir encore des merveilles
J'avoue mon ignorance au départ; mais quelle belle affinité par assonance avec "gazouiller" :)
J'ai regret de ne point venir plus souvent poursuivre cet échange. Que ferait sur le mur libre de ma "librairie" des imprimés de touts vos "poézibaos"; un dazibao, c'est sûr mais....J'en rêve, parfois. Dans le “FOU D’ELSA”, un gazel comme le nomme Aragon, pages 78/80 : Gazel du fond de la nuit Je suis rentré dans la maison comme un voleur Déjà tu partageais le lourd repos des fleurs au fond de la nuit J’ai retiré mes vêtements tombés à terre J’ai dit pour un moment à mon cœur de se taire au fond de la nuit ....................................................................................... ...................................................................................... Va dire ô mon gazel à ceux du jour futur Qu’ici le nom d’Elsa seul est ma signature au fond de la nuit
Merci pour cette merveilleuse initiation à une forme poétique que je ne connaissais pas. J'ai trouvé cette idée tellement inattendue et bienvenue que je vais faire suivre le lien de cette page web à plusieurs amis qui j'en suis sûre apprécieront s'en réjouiront également !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.