Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Jacques Roubaud | Accueil | Anthologie permanente : Antoine Emaz »

mardi 07 juin 2005

Commentaires

Pour ma chronique "Poésie panorama" du Journal des poètes (numéro 1 - 2007), j'ai eu le bonheur de lire et de commenter un livre de poèmes d'Emaz, "De l'air" (Le dé bleu). Une stylistique tissée de concision, d'images heurtées, de sensations brutes, de blancs; Certes, une science du découpage et de la déstructuration fait jaillir ce regard neuf sur notre quotidien : "sur ce ciel suaire/ visage de la mère". La vie est à relire, à l'aide de cette écriture entre scalpel et urgence.
Et Antoine en action, la semaine dernière à Tours, en cliquant sur la signature du message. Un moment fort. Et la surprise qu'il cause aussi bien de Proust que de Saint-Simon, l'homme du bref... F Bon (désolé, Florence, d'avoir mis ce "post" au mauvais endroit, en doublon 2 messages plus loin...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.