« Ghérasim Luca | Accueil | Thierry Metz dans la revue Nouveaux Délits »

mardi 06 septembre 2005

Commentaires

Ce poème, "La Question", Gherasim Luca l'avait repris, en l'amputant d'une partie, comme réponse à la grande enquête du Soleil Noir, "A quoi bon des poètes en un temps de manque ?" : "Question imbécile que le bègue pose au sourd qui la pose comme la clé d'un aveu sur les lèvres aveugles d'un vieux muet ivre et vide qui coasse à quoi ? à quoi ? et qui ne fait que la coasser la caqueter la courcailler et la coqueriner à perdre haleine - et la forme - à l'énorme oreille du vacarme [...] ("Wozu ?", Soleil Noir, 1978, p.142) C'est l'occasion de mentionner le très beau livre de Dominique Carlat, "Gherasim Luca l'intempestif" (Corti, 1998): pages 217 à 225, Carlat y fait une intelligente lecture du poème et de sa reprise pour réponse à cette enquête du Soleil Noir.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)