Obtenez les nouveaux articles par mail :

« "Lectures" poésies du cri par Alain Marc : 9 | Accueil | L'affaire de l'agrégation de grammaire, suite »

mercredi 25 janvier 2006

Commentaires

Je ne savais pas bien où vous manifester toute l'émotion et l'admiration que suscite en moi votre blog, si poétique, à votre image. Je le fais donc sur ce poème d'Andrée Chédid, cette si grande poétesse, à la fois parce que je l'aime beaucoup et parce qu'elle a l'âge qu'aurait ma grand-mère... Je tenais à vous féliciter et vous encourager. Bravo et bon vent! ;)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.