« Mathieu Bénézet aux Parvis Poétiques, à Paris, le 29 janvier 2006 | Accueil | Anthologie permanente : Jerzy Ficowski »

vendredi 06 janvier 2006

Commentaires

La poésie de Ficowsky comme témoin de mémoire: une grande chose que je découvre grâce à vous, chère Florence. Le thème est fréquent aussi chez Wislawa Szymborska. Plusieurs poèmes recueillis "Dans le fleuve d'Héraclite" (Maison de la Poésie, Nord/Pas de Calais)évoquent les wagons plombés et leur destination dans les camps de la mort. Dans les années 60 (ou 70), sur cette question cruciale, le cinéma polonais n'a pas été en reste non plus. A.U. PS Vous serait-il agréable de recevoir quelques poèmes de Scymborska quand je les aurai "saisis" ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.