« La Librairie, de François Rannou | Accueil | Anthologie permanente : Philippe Jaccottet »

vendredi 02 juin 2006

Commentaires

tenez, c'est amusant comme coïncidence, écrit hier: PRIERE Au plus profond d'une nuit sans sommeil, j'ai fait l'amour avec un arc-en-ciel. Dans cette étreinte aux frémissements lumineux, les vagues harmonieuses nous ont emmenés au plus loin des jouissances sensorielles, évadant nos corps enlacés bien au-delà des barreaux grossiers des mythes et chimères, dissous pour l'occasion dans le charme torrentiel et tranquille d'un souffle dévergondé. Le nuancier de sa peau éthérée a teinté mon corps de toutes ses fragrances émerveillantes, dix millions de frissons immobiles ont parcouru les réseaux de l'ultraderme azuré et nos caresses de miel ont recréé l'aurore vibrante d'une liaison unitaire. Courtisane hédoniste de ses caprices, je laisse mes songes dans leur nid pour m'abandonner, lascive, humide et chaude, à sa douce poigne de lumière, délicieuses retrouvailles qui transportent au pays des saveurs mordorées cette palette de ressentis monochromes que je suis devenue sous sa plume étincelante d'oiseau de feu. Caresse-moi encore dans les prières silencieuses de ta volupté, écartèle mes sens au gré de tes fantaisies sucrées, dévore-moi de cette gracieuse aura non signifiante, et que je m'évapore dans tes bras emplis de braises afin que ne cesse jamais ce bûcher velouté aux arômes délicats.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.