« Anthologie permanente : Mireille Fargier-Caruso | Accueil | Les lectures d'été au Musée Zadkine : autour de la danse contemporaine »

samedi 24 juin 2006

Commentaires

MORT D'HIER Un clown sans âge Echappé d'un zoo urbain Parcourt nu une arène sanglante Du béton au ciment jusqu'au sable Puis les pieds dans la matière il glisse Sur des tapis de braises liquides Comme un parfum d'or vénitien Brûle sous le vent de ses semelles Comme une étole de joie safranée Recouvre ses épaules

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)