« Portrait d’éditeur (cette année Al Dante) : un nouvel axe de travail pour la Caravane des Poètes (Blois, du 15 septembre au 4 octobre) | Accueil | Claire Malroux, La Femme sans paroles »

mardi 29 août 2006

Commentaires

Merci à Florence Pazzottu . Mais on a aussi de belles photographies sur POEZIBAO. Merci donc à Florence également. JMP.
Je profite de votre note pour insister, comme vous l'avez déjà fait, sur la force de la langue incarnée, ou peut-être même, sur cette force incarnée de langage que déploie Florence Pazzottu lors de ses lectures auxquelles j'ai pu assister, notamment aux journées de Rodez. Lectrice des poèmes des autres. Mais "Petite" nous en avait auparavant informés. Et puis, je me permettrais de souligner sa présence humble et, tout simplement, sa délicatesse et sa politesse qui permettent encore d'espérer rencontrer en poésie des visages humains.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)