Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Loïc Herry | Accueil | Anthologie permanente : Amina Saïd »

lundi 11 septembre 2006

Commentaires

Le corps comme point de rencontre de la voix et du monde, une voix aux accents rimbaldiens. L'horizon comme ligne de vie, ligne de fuite. Un point cardinal qui est un point d'incandescence. Merci de nous faire découvrir cet auteur méconnu, essentiel.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.