« Anthologie permanente : Hart Crane | Accueil | Anthologie permanente : Franck Venaille »

dimanche 14 janvier 2007

Commentaires

SANS CONCEPTION Au même endroit qu'autrefois Se trouve le pays des visionnaires Jamais n'a changé l'emplacement du son L'ont oublié les voiliers d'aventure La mer ne va pas jusqu'à Jéricho Et Troie n'est pas tombée aujourd'hui Le ramage des corbeaux parlent toujours le vert Des voix qui traversent l'asphalte Des chemins non balisés Genoux endurcis par la rocaille Les trilles langoureuses chantent l'accalmie Et la beauté névralgique des profondeurs Sans crainte des regards opalescents Qui les ignorent En parlant de leurs désirs

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)