« Une soirée en mémoire de Béatrice Douvre, le 24 avril 2007 à Paris | Accueil | l’Amour extrême d’André Velter, une note de lecture de Georges Guillain »

lundi 02 avril 2007