« Anthologie permanente : José-Flore Tappy | Accueil | Anthologie permanente : Valérie Rouzeau »

vendredi 31 août 2007

Commentaires

Quel rebondissement ! Magnifique nouvelle ! Henri Poncet aurait vraiment manqué dans le paysage...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.