Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Marie-Claire et Alain Bancquart à Paris, le jeudi 6 décembre | Accueil | Anthologie permanente : Auxeméry »

mardi 13 novembre 2007

Commentaires

merci pour ce poème "jusqu'à l'exténuation de toute parole", reçu en plein coeur, avec sa charge de courage & de desespérance mêlés, oui "lire & parler jusqu'à ce que les pierres crient", poète je vous suis ,là où "les constellations font signe";je reçois ,aujourd'hui, votre recueil "Les Animaux industrieux" aussitôt commandé ,et m'y plonge avec bonheur,tandis que" sur mes doigts lèvent ces flammes noires", encore merci.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.