Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Anthologie permanente : Ernst Jandl | Accueil | La mort de Pierrette Micheloud »

mercredi 14 novembre 2007

Commentaires

Bonjour Florence, quel beau travail de votre part ! Il est vrai que l'oeuvre (oeuvre, car une forte et constante cohérence la cimente) de P. Beurard-Valdoye mérite vraiment plus de notoriété qu'elle n'en a. Amicalement. Dominique

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.