Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Anthologie permanente : Henri Droguet | Accueil | Anthologie permanente : Paul Celan »

mercredi 19 décembre 2007

Commentaires

Heureuse de pouvoir relire à NY ce poème écrit « d’un trait », comme le souligne Catherine Pozzi dans son Journal (éditions Phébus libretto, 2005, page 699), et directement inspiré du sonnet II de Louise Labé : « Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés […] Ô noires nuits vainement attendues […] ». Le caractère autobiographique du poème « Nyx » (« nuit » en grec) est pour partie attesté par la dédicace elle-même (Catherine Pozzi étant née Catherine-Marthe-Louise Pozzi). Bonnes fêtes de fin d'année à Poezibao.
Ô merveille ciselée par un blog révélée... merci pour ce pur bijou d'éternité.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.