« Anthologie permanente : Angela Ball | Accueil | Avis de décès »

jeudi 12 février 2009

Commentaires

On n'a pas fêté André Frénaud pour ces 100 ans imaginaires en 2007 Le poète René Char par la grâce des puissances plus politiques que poétiques, avait pris toute la place. Ainsi en est-il des célébrations et de la réduction des "poètes" à quelques figures tutélaires, quand la beauté est plurielle ou n'est pas. " Où est mon pays ? C'est dans le poème. Il n'est pas d'autres lieux où je veux reposer. " André Frénaud

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)