Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Anthologie permanente : Rosmarie Waldrop | Accueil | "Le Cadran ligné", une nouvelle collection de poésie »

vendredi 29 mai 2009

Commentaires

DANS L'ÉTRANGE LUMIÈRE NORGIENNE Poète solaire il écrivit sur le lombric   le petit vermisseau qui se goinfre de vérités obèses Poète scolaire il établit des calendriers             de l’âne au coq             de l’eau au feu      Il mangeait tout               mouches chevaux               âmes étourneaux      Tout il buvait               de la mer verte               au bleu de bleu       Un gros gibier stom’ de Bruxelles            Râpant les mots et la bêtise            Son vin profond était vin de copeaux            Qui crache et qui recrache l’éclat de l’homme en marche                  En vers                  Et avec tous  

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.