« Anthologie permanente : Francis Ponge | Accueil | Sur deux livres de Jacques Ancet (par Antoine Emaz) »

jeudi 12 août 2010