« La poésie d'Ariane Dreyfus : ce geste infiniment doux d'accueillir, par Matthieu Gosztola | Accueil | Notes sur la poésie : Jacques Dupin »

vendredi 17 septembre 2010