« Une lampe dans la lumière aride, d'André du Bouchet (par Antoine Emaz) | Accueil | A l'enseigne de L'Echoppe, Jean Frémon se souvient de Michel Leiris (par Alain Paire) »

vendredi 20 mai 2011