Obtenez les nouveaux articles par mail :

« Pause | Accueil | News from the poetic front, de Jean-Pierre Bobillot (par Alain Helissen) »

lundi 22 août 2011

Commentaires

Ecrire est un affrontement avec soi-même. Parfois, devenir poreux à l'univers, être attentif au vol d'un papillon, à une fleur, nous replace dans l'unité paisible d'une plénitude première. Un vide et un plein. Vacuité. Miroir du monde. Guillevic ? Un échange intense avec cet inachevé de l'univers... Accueil et contemplation. Ecoute, là où tout est silence...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.