Obtenez les nouveaux articles par mail :

« [Carte Blanche] "Ecrire pour augmenter la vie" (avec Ariane Dreyfus et Valérie Rouzeau), par Georges Guillain | Accueil | [poètes] Armand Dupuy »

lundi 15 octobre 2012

Commentaires

Qu'existe un lieu à Paris pour "la littérature en scène", sur la base de ce qui se fait aux Correspondances de Manosque, pourquoi pas ? Que cela se fasse au détriment d'un lieu ouvert et pluriel pour la poésie est déplacé, irresponsable ! Pourquoi ne pas créer carrément un autre lieu, en risquant, en innovant vraiment quelque chose d'autre, au lieu de "s'installer" à la Maison de la Poésie, créé et continué par d'autres, autrement plus courageux en matière de lecture publique ? Les "Correspondances" de Manosque, sans être inintéressantes, n'ont pas fait preuve d'imagination et d'innovation débordantes précisément en matière de lecture publique. D'autres lieux à Paris (cités par Florence Trocmé) ou ailleurs en région font preuve en ce moment de plus de prise de risque. Quand à dire que tout est à faire ou presque en matière de lecture publique de textes contemporains, cela frise carrément le ridicule (pour le moins): il suffit de se pencher sur la question et voir que sur les quarante ou cinquante dernières années nombre d'initiatives ont existé et existent. MM Comment, Chaudenson et Launet, l'humilité et la simplicité volontaire sont de mise: communication et mondanité accompagnent très partiellement et très partialement surtout la littérature en train de se faire.
bravo pour cette rubrique [tribune]. Mon entier soutien, Florence. Je relaie, bien évidemment, notamment sur FB. Angèle

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.