« (Note de lecture), Comme un vieillard qui rêve, d'Umberto Saba, par Isabelle Baladine Howald | Accueil | (Les Disputaisons) La critique en poésie, Olivier Barbarant »

mardi 05 novembre 2019

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.